Les salariés de l’ENAP entérinent une nouvelle convention collective

Réunis en assemblée générale mardi dernier, les salariés de l’École nationale d’administration publique (ENAP), regroupés dans la section locale SCFP 4574, ont entériné à 98 % une entente pour une nouvelle convention collective d’une durée de quatre ans. Ces travailleuses et travailleurs sont employés au siège social de l’ENAP, à Québec.

« Le contrat de travail s’échelonne entre 2016 et 2020. Une nouvelle structure salariale a été implantée à partir du 1er juin 2016, ce qui représente une augmentation de 8,2 % de la masse salariale à laquelle s’ajoutent les augmentations salariales consenties par le gouvernement du Québec, soit 1,75% et 2,00% ainsi qu’un montant forfaitaire de 275$», d’expliquer Eric-Jan Zubrzycki conseiller syndical du SCFP.

Parmi les autres principaux gains, on note l’amélioration des primes; celle du soir est dorénavant à 15 %, et celle de nuit, à 25 %, alors que ces dernières étaient; auparavant, à valeur nominale, soit à 0,94 $ de l’heure.

« Au niveau de la sécurité d’emploi, mentionnons qu’un plancher d’emploi a été implanté et protège 70 % du personnel régulier. La définition du personnel temporaire a aussi été resserrée afin que ce soit plus limitatif», d’ajouter Eric-Jan Zubrzycki.

De plus, le nouveau contrat permet une plus grande mobilité des employés au sein de l’organisation avec la modification de la notion de poste. De plus, la prime d’indemnité de cessation d’emploi a été augmentée de 6 mois, passant à un maximum de 12 mois, soit un mois par année de service.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*